Importance de la pêche pour l’Homme

1. La pêche de capture et l’aquaculture ont fourni au monde environ 106 millions de tonnes de poisson en 2004, ce qui équivaut à un apport de 16,6 kg par individu (poids vivant). Le poisson a surtout permis à 2,6 milliards de personnes de recevoir au moins 20 % des apports journaliers recommandés en protéines animales.

2. Au sein des pays en voie de développement, les bénéfices nets de l’exportation des produits de la pêche ont montré une tendance continue à l’augmentation au cours des deux dernières décennies, passant de 4,6 milliards de dollars américains en 1984 à 20,4 en 2004. Ces chiffres sont significativement plus élevés que ceux concernant d’autres produits issus du secteur agricole comme le riz, le café et le thé.

Importance des zones côtières pour l’Homme

3. Les zones côtières couvrent 20 % de la surface de la Terre, mais accueillent cependant plus de 50 % de la population humaine totale.

4. Les écosystèmes côtiers fournissent 90 % des captures de la pêche mondiale, et abritent près de 80 % des espèces connues de poissons marins (13 200 espèces).

5. Les récifs et les mangroves protègent les côtes en absorbant au moins entre 70 et 90 % de l’énergie des vagues engendrées par le vent.

6. A travers le monde, plus de 1 200 des plus grands estuaires, lagons et fjords ont été identifiés comme couvrant une surface de 500 000 km². Ils représentent approximativement 80 % de la quantité mondiale d’eau douce libérée dans l’Océan. 62 % de ces estuaires de premier ordre se situent à moins de 25 km de villes comportant 100 000 habitants ou plus.

Importance des activités en mer (transport, pêche, production offshore de pétrole ou de gaz…)

7. 90 % du tonnage commercial international est transporté par voie maritime.

8. Il y a 6 000 plateformes pétrolières et gazières en fonction à travers le monde qui fournissent environ 25 à 30 % des besoins mondiaux en énergie.

Importance de l’Océan pour l’équilibre climatique

9. L’Océan peut absorber environ mille fois plus de chaleur que l’atmosphère. Il régule ainsi les changements climatiques, ce qui retarde leur ampleur mais cela signifie également, qu’une fois ce processus entamé, il ne pourra être inversé en moins de quelques siècles.

10. Approximativement 90 % de la masse totale de carbone présent dans le monde s’est déposée sur le fond de l’Océan, essentiellement sous la forme d’organismes morts. Le phytoplancton, qui ne vit environ qu’un ou deux jours, tombe sur le fond une fois mort. Par conséquent, à travers les différentes périodes géologiques, l’océan est devenu la première zone de stockage du dioxyde de carbone atmosphérique.

Estimation de la valeur économique de l’Océan

11. Le tourisme a un rôle important pour beaucoup de nations côtières (25 % des recettes d’exportation totales pour le Pacifique et 35 % pour les îles des Caraïbes).

12. La valeur économique annuelle totale des récifs a été estimée entre 100 000 et 600 000 dollars américains par km² (en fonction des zones concernées et des évaluations nationales), et celle des mangroves a été estimée à plus de 900 000 dollars américains par km².

13. Les estimations les plus élevées suggèrent que la valeur des services rendus par l’Océan dans toute leur globalité pourrait être de 23 trillions de dollars américains par an, seulement un peu moins que le PNB mondial.

Sources

N° 1; 2: FAO/SOFIA 2006
N° 4; 7; 8; 11: Sommet Mondial pour le Développement Durable 2002 – “A Guide to Oceans, Coasts and Islands”
N° 5; 12: “In the Front Line – Shoreline protection and other ecosystem services from mangroves and coral reefs”
N° 6: « Marine and Coastal Ecosystems and Human Well-being” Synthesis report based on the findings of the Millennium Ecosystem Assessment/UNEP
N° 9; 13: GESAMP (Group of Experts on Scientific Aspects of Marine Environmental Protection)
N° 10: NASA